Dans la cadre d’un nouveau procès, WARF (Wisconsin Alumni Research Foundation) accuse Apple d’avoir utilisé l’un des brevets de l’Université du Wisconsin sans son autorisation pour développer ses processeurs A7, A8 et A8x abrités dans les iPhone 5s, iPhone 6, iPhone 6 Plus, et plusieurs variantes iPad.

apple-a-ete-accusee-de-vol-dun-brevet-pour-concevoir-son-processeur-a7-a8x

Du côté de la firme de Cupertino, on a tenté de démontrer que ce brevet datant de 1998 a été remis au goût du jour en l’améliorant. Apple explique que le brevet est invalide dans son état actuel. Sa demande d’invalidation a été refusée.

Apple a été jugée coupable et risque de devoir sortir  jusqu’à 862 400 000 $ de dommages et intérêts sur décision de justice. Mais la facture déjà bien salée pourrait encore être revue à la hausse, si Apple se trouve avoir volontairement utilisé ce brevet sans demande au préalable à son propriétaire.

[via Reuters]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom