Apple se joint aux 140 signatures pour qu’Obama n’autorise pas les Backdoors

 

Que ce soit Apple et d’autres géants dans le secteur de la technologie, tous ne veulent pas que des backdoors soient autorisés. Cette demande a recueilli 140 signatures et a été soumise à Barack Obama afin que le le gouvernement ne les obligent pas à laisser des portes ouvertes à qui veut y accéder – à savoir les autorités américaines. La sécurité des smartphones est l’un des piliers chez Apple, les données cryptées sont un plus pour la firme et permettent aux utilisateurs de se sentir en confiance autant chez Apple que chez les autres entreprises.

> Lire aussi : Trop de sécurité dans l’iPhone profiterait aux terroristes

Les données privées doivent restées privées, et non ouvertes à des personnes qui pourraient en faire mauvais usage. Le fait de laisser des backdoors offriraient des ouvertures béantes pour la cybercriminalité – une chose que les sociétés concernées ne veulent surtout pas.

apple-se-joint-a-140-autres-signatures-pour-quobama-ne-permettent-pas-les-backdoors

Le Ministère de la Justice américain pense qu’il est nécessaire que l’État et ses agences gouvernementales doivent avoir un accès plus facile aux données privées de certains utilisateurs considérés comme dangereux pour la sécurité nationale. Seulement, une porte dérobée pourrait avoir des conséquences négatives sur l’industrie informatique dans son ensemble.

Pour l’heure, le Congrès se dit être en accord avec cette demande de protection des données cryptées. Le gouvernement américain doit encore statuer sur la demande initiale confronter aux 140 signatures. L’affaire suit donc son cours, jusqu’à la décision finale.

[via]

 
  • 19112 Posts
  • 7882 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *