Plusieurs agences publicitaires européennes soutenues par Google ont critiqué Apple pour les nouvelles restrictions de confidentialité sur iOS 14. Ces dernières prévoient des autorisations supplémentaires des utilisateurs avant de pouvoir effectuer un suivi sur d’autres applications et sites Web.

iOS 14 - anti-tracking

Comme le rapporte Reuters, seize associations liées au monde du marketing et de la publicité, dont beaucoup sont soutenues par Facebook et Google, ont critiqué Apple de ne pas rejoindre le système unique de recherche du consentement des utilisateurs basé sur les règles européennes de confidentialité.

Les associations soulignent que les applications devront désormais demander l’autorisation deux fois. Cela augmentera le risque que les utilisateurs refusent toute forme de suivi anonyme. De nombreuses nouveautés d’iOS 14 sont en fait liées à la confidentialité. De plus, elles incluent de nouveaux contrôles de suivi des applications et de nouvelles informations sur la transparence.

En particulier, les développeurs doivent désormais obtenir le consentement de l’utilisateur avant de commencer le suivi. Lorsqu’une application souhaite effectuer des opérations de ce type sur iOS 14, une fenêtre contextuelle de consentement apparaît demandant à l’utilisateur s’il souhaite accorder l’autorisation de suivi “entre les applications et les sites Web d’autres sociétés”. Les développeurs disposent de quelques lignes personnalisables pour expliquer pourquoi une autorisation est demandée (par exemple pour afficher une publicité personnalisée pour chaque utilisateur).

L’autorisation n’est requise qu’une seule fois et les utilisateurs peuvent voir quelles applications sont autorisées en allant dans le menu des paramètres appropriés sur iOS 14. De là, il est également possible de modifier les préférences de chaque application individuelle.

Ces agences publicitaires numériques indiquent que tout cela implique un risque élevé de refus de l’utilisateur. De plus, iOS 14 limite également l’accès à IDFA.

Concrètement, cela ne signifie pas que nous verrons moins de publicité, mais que, tout simplement, nous risquons de recevoir des publicités complètement aléatoires et non ciblées par rapport à nos besoins.

Cependant, Apple a rassuré les développeurs en déclarant qu’elle allait bientôt publier un outil gratuit qui utilise des données anonymes et agrégées pour mieux mesurer la progression des campagnes publicitaires in-app.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom