L’accord conclu avec Apple qui accorde un prêt de 200 millions de dollars à Japan Display a rassuré les autres investisseurs, à tel point qu’un nouvel investissement de 830 millions de dollars a été proposé il y a quelques jours. Cela pourrait certainement suffire à sauver la firme japonaise.

Grâce à cet investissement, Japan Display devrait pouvoir réaliser les premiers écrans OLED pour Apple Watch d’ici quelques mois, afin de diversifier sa production désormais limitée aux écrans LCD. Le nouvel investissement proviendra de la société financière Ichigo Asset Management, qui rejoindra ainsi Apple et Taiwan Wistron Corp à la rescousse du fabricant.

L’engagement d’Apple à soutenir financièrement Japan Display a en effet rassuré les investisseurs potentiels, comme l’ont confirmé les protagonistes de l’affaire.

Actuellement, Japan Display produit des écrans LCD pour iPhone 11 et est sur le point de commencer la production de panneaux OLED pour Apple Watch, afin de soutenir LG dans la fourniture. Alors qu’Apple s’apprêtait à publier uniquement un iPhone avec un écran OLED, la situation chez Japan Display n’était pas la plus simple, au risque d’échouer.

Le déclin de JDI est en partie dû à un accord avec Apple pour construire une nouvelle usine de panneaux LCD en 2015, Apple finançant largement le projet de 1,5 milliard de dollars en échange d’un pourcentage des ventes des écrans. Comme Apple est lentement passée aux OLED, cela a réduit les commandes auprès de Japan Display, ce qui n’a pas facilité le remboursement de la dette à Apple. Au cours des derniers mois, plusieurs groupes d’investisseurs ont entamé des négociations pour reprendre ou financer Japan Display, mais aucun n’a réussi.

JDI est actuellement déjà assez dépendant d’Apple, étant donné que plus de la moitié de ses revenus proviennent de la fourniture de panneaux LCD pour iPhone. Cependant, son activité principale concernant les écrans LCD a été fortement affectée par l’adoption croissante de la technologie OLED, à tel point que l’entreprise a investi dans la production de panneaux OLED, entraînant une perte de 2,3 milliards de dollars en

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom