Depuis quelques jours, le contrôle parental est au cœur d’une controverse suite à la suppression de certaines applications iOS. Ces dernières offrent un contrôle parental et une surveillance des activités exécutées sur les iPhone. Elle sont très similaires à la fonction Temps d’écran sur iOS. Apple a tenté d’expliquer les raisons de ces suppressions, mais les développeurs réfutent ces affirmations.

Apple affirme que ces applications utilisaient une technologie très invasive, appelée Mobile Device Management (MDM). MDM offre un contrôle tiers et l’accès à un appareil et à ses informations les plus sensibles. Il est question de l’emplacement de l’utilisateur, l’utilisation de l’application et des comptes de messagerie. Cette technologie permet également d’accéder à l’appareil photo et à l’historique de navigation. Normalement, elle est conçue pour les administrateurs de sociétés qui doivent gérer plusieurs iPhone ou iPad. En bref, les applications qui utilisent incorrectement la technologie MDM mettent en péril la confidentialité et la sécurité des utilisateurs.

Cependant, les développeurs de OurPact affirment que c’est Apple elle-même qui apprécie les avantages de la technologie MDM. Ils évoque l’émission de certificats MDM et de l’envoi des commandes MDM aux appareils :

« Malheureusement, les déclarations d’Apple sont trompeuses et empêchent une conversation constructive sur l’avenir du contrôle parental tiers sur iOS.

Apple a récemment déclaré que sa technologie MDM, utilisée par des millions de personnes, posait des risques pour la vie privée de l’utilisateur et pouvait être exploitée par des pirates. Cela contredit le fait que la technologie MDM a été initialement développée par Apple pour assurer la sécurité des données privées sur des périphériques gérés à distance. Seule Apple émet des certificats à des tiers pour communiquer avec leurs serveurs MDM et Apple est elle-même responsable de l’envoi de toutes les commandes MDM aux périphériques des utilisateurs. »

Les mêmes développeurs pensent qu’Apple devrait simplement publier des API officielles pour permettre aux développeurs d’utiliser des fonctionnalités de temps d’écran dans leurs applications : « Si Apple offrait des API alternatives pour certifier les contrôles parentaux robustes fournis par OurPact, nous les utiliserions avec plaisir. Malheureusement, un telle API n’existe pas. Même toutes les tentatives pour ouvrir un dialogue avec Apple afin de créer ces API ont été rejetées par la société. »

De plus, il semble qu’Apple ait nié à maintes reprises toutes les réponses aux préoccupations des développeurs concernant cette situation : « Notre application a déjà été approuvée par Apple 37 fois, toujours avec l’utilisation documentée de la technologie MDM. De plus, Apple ne nous a pas envoyé de notification avant de retirer l’application du magasin, bien qu’elle ait déclaré publiquement qu’elle en avait informé tout le monde 30 jours à l’avance. »

Apparemment, une petite bataille a commencé entre les développeurs de ces applications et Apple. Leur espoir est qu’elle puisse être résolue avec la publication d’API dédiées au contrôle parental.

Partager un commentaire