À moins d’une semaine de la présentation du service de streaming vidéo d’Apple, de nouveaux détails apparaissent concernant les ambitions de l’entreprise.

Le Financial Times a en effet rapporté certains détails intéressant sur le service de streaming d’Apple, notamment la manière dont Tim Cook souhaite gérer la nouvelle plate-forme.

Le rapport confirme que la plate-forme sera une mise à jour de l’application TV et qui, au moins initialement, se limitera aux États-Unis. Grâce à l’application TV, les utilisateurs peuvent également s’abonner à des services tiers autres que ceux d’Apple, tels que HBO, Viacom et CBS. Le contenu de WarnerMedia pourrait également arriver dans le futur, puisque son propre service de streaming vidéo est proche du lancement.

La stratégie d’Apple est toujours très différente de celle de Netflix concernant le contenu original, selon le Financial Times. Alors que Netflix vise à « atteindre un marché de masse avec un volume énorme de séries originales », Apple se concentre sur une offre plus petite, mais aussi plus précise et de meilleure qualité.

De plus, il semblerait que les différents studios travaillant avec Apple seraient frustrés par le manque de secret qui les attend le 25 mars, car la société n’aurait pas révélé de détails concernant le lancement et les stratégies futures.

Plusieurs analystes estiment toutefois que, durant les premières années, la plate-forme Apple aura du mal à gagner des utilisateurs et à gagner de l’argent. En fait, 20 millions d’abonnements sont attendus d’ici la fin de 2020, ce qui ne génèrera pas  pas beaucoup de revenus pour Apple, ni même équilibrer les ventes plus faibles de l’iPhone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom