Le gouvernement américain a annoncé qu’il ne prolongerait pas le délai du 20 septembre accordé à ByteDance pour vendre les opérations américaines de TikTok, malgré les récentes demandes de l’éditeur de logiciels pour une réunion urgente avec l’administration Trump.

TikTok

Cela signifie que ByteDance devra conclure un accord d’acquisition avec l’une des sociétés concernées avant le 20 septembre. Dans le cas contraire, l’application pourrait être interdite aux États-Unis et supprimée de l’App Store et du Google Play Store.

« Nous allons voir ce qui se passe. Elle sera soit supprimée, soit ils la vendront », a déclaré Trump avant d’embarquer dans Air Force One à Joint Base Andrews. Certains analystes avaient prédit que le délai serait prolongé compte tenu de la complexité de l’opération.

Parmi les acheteurs les plus intéressés figurent Microsoft, Twitter, Google, Oracle et Walmart. Malgré ces problèmes et allégations de collaboration avec le gouvernement chinois, TikTok continue de dominer le classement américain de l’App Store.

Rappelons que l’administration Trump a commencé sa bataille contre TikTok en juillet sur des liens présumés entre l’application et le gouvernement chinois. Selon Trump, cette app constitue une menace pour la sécurité nationale. Par conséquent, le service sera interdit dans les 90 jours si ByteDance ne vend pas l’unité américaine du service.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom