L’attaque d’Epic Games à l’encontre de la position dominante d’Apple semble donner des ailes à Spotify, Tinder et ProtonMail. Les règles d’Apple en matière d’achats intégrés sont ici le sujet prédominant, dans la mesure où Apple impose une taxe de 30% sur chaque transaction.

Spotify, Tinder et ProtonMail, tous avec Epic Games

Depuis l’offensive d’Epic Games hier, trois acteurs majeurs de l’App Store (Spotify, Tinder et ProtonMail) ont publié un communiqué pour soutenir l’action de l’éditeur de Fortnite. Pour rappel, la plainte concerne aussi bien Apple que Google pour leurs pratiques anticoncurrentielles sur leur store respectif.

Concrètement, il s’agit là d’une guerre ouverte à laquelle Apple et Google vont devoir faire face. Avec quatre éditeurs de renom qui se postent tel un garde-fou, on peut en effet s’attendre à une affaire qui fera bouger les choses. Et financièrement, ils ont les reins suffisamment solides pour que cette coalition aboutisse en faveur des développeurs.

Spotify a confirmé son soutien à Epic Games dans un communiqué sans retenu :

« Nous applaudissons la décision d’Epic Games de s’opposer à Apple et de souligner davantage les pratiques injustes d’Apple qui ont désavantagé les concurrents et dépouillé les consommateurs pendant bien trop longtemps. Les enjeux pour les consommateurs et les créateurs d’apps, grosses et petites, ne pourraient être plus élevés et s’assurer que la plateforme iOS est gérée de manière compétitive et juste est une tâche urgente qui aura de larges conséquences. »

Le combat d’Epic Games pourrait bien donner l’idée à d’autres acteurs majeurs de rejoindre le mouvement pour faire plier Apple et Google.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un peu l’hôpital qui se fou de la charité : ceux qui peuvent payer ces 30% se soulèvent alors qu’ils engrangent des fortunes grace aux store d’apple et de google.
    Par contre les petits qui essaient de survivre , deja bien taxés de toutes part , poureux c’est tres difficile ces 30%.
    Alors dans un sens c’est une bonne chose car ces petits n’ont jamais l’investissement nécessaire pour avoir des avocats capable d’attaquer Apple ou Google…
    les petits devraient se joindre à epic dans un recour commun…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom