Lors de l’audience antitrust qui s’est tenue hier à la commission judiciaire de la United States House, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a tenté de minimiser la position dominante du réseau social en remettant également Apple en question.

Mark Zuckerberg

Outre Tim Cook, Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jeff Bezos ont également témoigné lors de cette audience. Chaque PDG disposait de cinq minutes pour partager ses remarques liminaires avant de répondre aux questions du comité.

Mark Zuckerberg a profité de cette opportunité pour minimiser la position de Facebook par rapport à celle d’Apple, d’Amazon et de Google, essayant de convaincre la commission que son entreprise ne constitue pas une menace antitrust :

« Dans de nombreux domaines, nous sommes derrière nos concurrents. Le service de messagerie le plus populaire aux États-Unis est iMessage. L’application à la croissance la plus rapide est TikTok. L’application vidéo la plus populaire est YouTube. La plate-forme publicitaire en pleine croissance est Amazon, la plus grande étant Google. »

Il est à noter que l’application iMessage d’Apple évoquée par Zuckerberg n’est pas au centre des enquêtes antitrust, étant donné que la commission se concentre principalement sur l’App Store et les 30% de commissions demandées par Apple. La phrase du PDG de Facebook était considérée comme “Vous n’avez pas à vous soucier de nous, regardez ceux qui sont plus âgés”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom