Hier, le PDG d’Apple, Tim Cook, a témoigné devant le Congrès sur les problèmes antitrust et les politiques de l’Apple Store.

Tim Cook

Apple a été accusée par d’autres développeurs indépendants d’appliquer ou modifier arbitrairement les règles de l’App Store. Cela profiterait à Apple au détriment des autres développeurs, petits et grands.

En réponse, Tim Cook a déclaré qu’Apple traite tous les développeurs de manière égale, en adoptant des règles ouvertes et transparentes, sans favoriser personne :

« Nous nous soucions de la confidentialité et de la qualité. Nous examinons chaque application, mais les règles s’appliquent uniformément à tout le monde. »

Par la suite, Cook a été interrogé sur la réduction des commissions pour des applications telles qu’Amazon Prime, ce qui empêcherait Apple de les augmenter à sa convenance et si les données collectées par l’« App Store » sont utilisées pour décider de développer ou non une application spécifique.

Le PDG d’Apple a répondu que la pratique de réduction des commissions est disponible pour “quiconque remplit les conditions”, tandis qu’en ce qui concerne la possibilité de les augmenter, ce qu’Apple n’a jamais fait, Cook a déclaré que de cette manière, il y aurait plus de concurrence entre les développeurs, comparant l’égalité de traitement à une « lutte de rue pour le partage du marché ». La troisième question a été complètement ignorée, restée sans réponse.

Outre Tim Cook, le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, le PDG de Google / Alphabet Sundar Pichai et le PDG d’Amazon Jeff Bezos ont également été interrogés. Nous voulons signaler que la plupart des questions ont été posées à Pichai et Zuckerberg.

L’audience antitrust est maintenant disponible sur YouTube après avoir été diffusée en direct :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom