Apple a proposé à Amazon de réduire de moitié les commissions pour tenter d’apporter Prime Video sur l’App Store. Cette décision vient contredire les affirmations de Tim Cook selon lesquelles la société traite toutes les applications et ses développeurs de la même manière.

Prime Video

En 2016, le chef des services Apple, Eddy Cue, a proposé à Amazon un accord pour payer 15% des revenus générés par les nouveaux abonnés qui se sont inscrits à Prime Video via un achat intégré. En règle générale, Apple conserve une part de 30%, qui tombe à 15% pour les clients payants qui maintiennent un abonnement pendant plus d’un an. En plus d’une réduction de commission de 15%, Apple accepterait également de prendre en charge l’intégration avec Siri et la nouvelle application TV pour iOS, ainsi que d’incorporer les métadonnées Prime Video pour les recherches Siri et Spotlight.

La proposition, détaillée dans l’échange d’emails entre les deux sociétés, a été présentée comme une preuve par le comité judiciaire de la Chambre des États-Unis sur les questions antitrust impliquant plusieurs sociétés technologiques, dont Apple et Amazon.

L’accord final, cependant, n’a jamais été rendu public. Nous ne savons donc pas si les termes ont changé par rapport à ce qui se dégage entre les échanges d’emails entre Cue et Bezos. Malgré cela, on suppose qu’Amazon a accepté l’offre. Cela aurait ensuite conduit au lancement de Prime Video sur tvOS en décembre 2017 et au retour des produits Apple TV sur Amazon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom