Le commissaire irlandais à la protection des données (DPC) est en contact avec Apple après qu’un ancien employé ait demandé à l’Union européenne d’enquêter sur la pratique de l’entreprise d’autoriser les employés à écouter les enregistrements de Siri.

écoutes Siri

Comme le rapporte Reuters, le commissaire adjoint du DPC, Graham Doyle, a déclaré que l’agence s’était engagée avec Apple pour en savoir plus sur les enregistrements Siri qui auraient été écoutés par certains employés dans le passé. L’affaire semblait avoir pris fin lorsque Apple a modifié sa politique, embauchant des employés internes pour classer les enregistrements Siri et offrant aux clients la possibilité de refuser explicitement de partager des enregistrements, bien que de manière anonyme et dans le seul but d’améliorer Siri.

Apparemment, après les récentes déclarations d’un ancien employé d’Apple, le DPC irlandais souhaite poser plus de questions à Apple.

En août 2019, Apple a été mise en cause dans un scandale suite à l’annonce que ses employés étaient payés pour écouter des milliers d’enregistrements Siri, en particulier lorsqu’il est apparu que certains de ces fichiers audio contenaient des informations très privées telles que des discussions entre des patients et médecins, affaires, travail, activités sexuelles et bien plus encore.

Bonniec était l’un des employés d’Apple pour ce type de travail : « Je travaillais dans une zone grise sur le plan moral et juridique. Ils le font depuis des années et à grande échelle, ils devraient faire l’objet d’une enquête. »

Désormais, Apple devra fournir de plus amples détails au gouvernement irlandais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom