CBS a publié une interview complète avec Tim Cook, le PDG d’Apple évoquant les accusations de monopole sur l’App Store, la guerre commerciale américano-chinoise, les nouveautés présentées à la WWDC, et bien plus encore.

Tim Cook

Monopole de l’App Store

Tim Cook a répété qu’il était juste que les organismes en charge examinent et contrôlent le travail d’Apple. Néanmoins, il a également fermement rejeté toutes les accusations de monopole sur l’App Store. Aux États-Unis, les utilisateurs et les développeurs accusent Apple de créer un marché anticoncurrentiel avec l’App Store. Entre autres choses, même la candidate à la présidentielle américaine Elizabeth Warren a déclaré que l’App Store devait être mieux ajusté. De toute évidence, Tim Cook n’est pas d’accord avec cette thèse :

« Nous allons parler à toutes les instances concernées et montrer nos raisons. Je suis très confiant sur la position correcte d’Apple sur ce marché, étant donné que notre part est beaucoup plus modeste que celle de nos concurrents ».

Fake news

Cook a ensuite réitéré que la position d’Apple vis-à-vis de ses utilisateurs était de protéger leur vie privée et d’éviter de partager de fausses informations sur Apple News :

« Nous sommes toujours du côté de l’utilisateur, nous contrôlons donc le contenu de nos magasins numériques et dans tous les services que nous gérons ».

Interrogé sur les fausses informations sur Facebook, Cook a indiqué qu’il s’inquiétait de toutes les plateformes qui fournissent de fausses infos dans leurs flux et qui sont basées sur des algorithmes pour tenter de différencier le vrai journalisme des fake news :

« Je ne le pense pas pour le moment. que l’IA est capable de faire la distinction entre ce qui est faux et ce qui ne l’est pas. Donc, je m’inquiète de toute plate-forme qui ne peut pas contrôler les fake news. Ce que nous faisons avec Apple News, c’est de collecter les meilleurs articles et les plus fiables, grâce au travail de vraies personnes qui effectuent ces contrôles. Je me soucie des gens qui pensent comme des machines, pas des machines qui pensent comme des gens ».

Guerre commerciale États-Unis vs Chine

Le PDG d’Apple a ensuite parlé de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, confirmant qu’à présent aucune répercussion n’avait eu lieu sur Apple :

« Une augmentation des tarifs aurait évidemment un impact sur nous, mais j’espère que cela ne se produira pas. La vérité est que l’iPhone est fabriqué partout et qu’un tel prix en Chine nuirait à tous les autres pays, y compris les États-Unis. Pour le moment, cependant, il n’y a aucune répercussion sur les iPhone et je ne pense pas qu’il y en aura d’autres à l’avenir ».

La journaliste a ensuite souligné que Cook, contrairement aux autres PDG de sociétés de technologie, s’engage régulièrement à parler à la Maison Blanche :

« Avec le président Trump, il existe de nombreuses divergences d’opinion, mais c’est un homme qui écoute. Je suis fier de ma participation, car ne pas être d’accord avec une personne ne signifie pas mettre fin à toutes les relations. La meilleure façon de communiquer avec les autres est de parler et de faire le premier pas. Je ne veux pas faire partie du problème, je veux faire partie de la solution. »

Screen Time

Cook a ensuite parlé de Screen Time (Temps d’écran), affirmant que cette fonction se destinait fortement à limiter le phénomène de dépendance aux smartphones :

« Nous avons créé l’iPhone pour améliorer la vie des utilisateurs, pas pour l’aggraver. Si je regarde l’écran d’un iPhone plus que les yeux des gens, je ne fais pas le bon choix. »

Cook a également ajouté quelques impressions sur la WWDC et les nouvelles fonctionnalités en matière de confidentialité, que nous avons déjà abordées ici, ici et .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom