Vos contenus numériques coûtent-ils vraiment 4931 euros ?

 

Suite à une étude paneuropéenne menée par WD®, filiale de Western Digital et leader mondial des solutions de stockage, les français estimeraient la valeur de leurs contenus numériques à exactement 4931,50€.

L’étude révèle en premier lieu un contraste saisissant entre la valeur estimée des contenus numériques des français et ce qu’ils sont prêts à investir afin de les sauvegarder. En effet, alors qu’en moyenne les français estiment à 4 931 euros la valeur de l’ensemble de leurs contenus numériques (photos, vidéos, musiques, films et documents personnels), plus de 3 français sur 5 (70%) avouent avoir, un jour, effacé une photo ou une vidéo, puis l’avoir regretté par la suite.

 

En cause : le manque d’espace disponible sur les appareils des utilisateurs. Ainsi, une majorité des sondés avoue avoir un jour manqué d’espace. Les terminaux les plus souvent cités étant : les smartphones (59%), suivi des cartes mémoire (58%) et enfin les tablettes (50%).

vos-contenus-numeriques-coutent-ils-vraiment-4931-euros_2

Cliquer pour agrandir

Des données personnelles d’une valeur inestimable pour 17% des français

Un tel comportement semble s’expliquer par un manque de moyens. En effet, lorsqu’on interroge les français sur la capacité de leur appareil de sauvegarde le plus volumineux, 46% déclarent disposer de 64 Go ou moins d’espace de stockage, tandis que seulement 27% des utilisateurs disposent de 1 To d’espace ou plus.

Enfin, lorsqu’on interroge les français sur l’utilisation qu’ils font de leurs systèmes de sauvegarde personnels, 73% révèlent qu’ils les utilisent pour sauvegarder leurs souvenirs les plus précieux comme leurs photos de famille ou leurs vidéos, mais aussi afin de stocker leurs fichiers professionnels (65%). Enfin, pour 65% des personnes interrogées, le choix d’un système de stockage portable est perçu avant tout comme le meilleur moyen de pouvoir transporter facilement ses fichiers personnels partout.

Méthodologie de l’étude

Cette étude a été menée en juillet et août 2015 par l’institut d’études Vanson Bourne auprès de 1 000 utilisateurs français âgés de 16 ans et plus, possédant ou ayant accès à un smartphone et un PC fixe ou ordianteur portable. En parallèle, 1 000 utilisateurs anglais, 1 000 allemands et 2 000 américains ont également été interrogés.

 
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *