Les autorités fiscales italiennes soupçonnent Apple pour fraude de plus d’un milliard d’euros

 

Les-autorites-fiscales-italiennes-soupconnent-Apple-pour-fraude-de-plus-d-un-milliard-d-euros-500x389

Une nouvelle affaire ne fait pas celle d’Apple puisque les autorités fiscales italiennes sont sur le dos de la firme. Apple est suspectée d’avoir fraudée pour plus d’un milliard d’euros sur les exercices de 2010 (206 millions) à 2011 (853 millions).

Une enquête est actuellement en cours, les deux dirigeants sont eux aussi soumis à une enquête approfondie. Même leur téléphone et ordinateur ont été confisqués le temps d’éclaircir cette histoire. Pour l’heure, rien est confirmé mais il semblerait que les registres comptables auraient été modifiés.

 

Les deux dirigeants du Apple Store et Apple sont représentés par leur avocate Paola Severino, ancienne ministre de la justice italienne. L’enquête est ouverte au parquet de Milan où devrait prochainement se rassembler les différentes personnes liées à cette affaire.

L’accusation dont fait l’objet Apple en Italie, est d’avoir enregistrées ses bénéfices de l’Apple Store en Italie par la compagnie irlandaise d’Apple Sales International. Le but étant de réduire ses taxes à l’aide de déclaration de revenus dans un pays considéré comme paradis fiscal.

L’enquête ne fait que commencer, les prochains jours seront décisifs pour Apple et nous saurons si elle a réellement quelque chose à se reprocher sur ce point. En attendant, la firme a accordé une courte réponse à Bloomberg où elle affirme n’avoir aucunement eu recours à un tel détournement :

“Apple paie chaque dollar et euro dont elle est redevable sous la forme d’impôts et nous sommes constamment contrôlés par les gouvernements dans le monde. les autorités fiscales italiennes avait déjà contrôlé Apple en Italie en 200è, 2008 et 2009, et elles avaient confirmé que nous étions en pleine conformité avec les textes de l’OCDE et les obligations de transparence. Nous sommes convaincus que l’enquête en cours aboutira à la même conclusion.”

L’affaire est donc à suivre de prêt, mais s’il s’avère qu’Apple est responsable d’une telle chose, elle se verrait très mal vue par ses clients et d’autant plus par les autres gouvernements qui n’auront aucun mal à ordonner des enquêtes sur ce même point. (via)

Vous pouvez aussi nous suivre depuis notre application, sur Twitter : @iPhonote – Facebook :BlogiPhonote

 
  • 18614 Posts
  • 7719 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *