Après l’annonce d’une possible voiture Apple d’ici 2024, les analystes de Morgan Stanley pensent qu’Apple sera un rival beaucoup plus féroce et plus dangereux pour Tesla que les constructeurs automobiles traditionnels.

Tesla Vs Apple D20

Morgan Stanley explique que l’intérêt d’Apple pour l’industrie de la voiture électrique est probablement dû au désir d’améliorer l’expérience de conduite grâce à l’intégration verticale du matériel, des logiciels et des services. Dans le même temps, la firme de Cupertino aurait l’opportunité d’entrer dans un secteur en croissance rapide dans lequel elle peut grandement améliorer l’expérience utilisateur.

Les analystes estiment également qu’une Apple Car générerait beaucoup de revenus pour le secteur des services de l’entreprise :

« Apple possède les ingrédients clés qui, selon nous, sont essentiels au succès de la future industrie automobile : l’accès au capital, la capacité d’attirer et de retenir les meilleurs talents, une conception matérielle éprouvée (de l’IHM à la batterie) et un écosystème riche pour tirer parti des revenus des services. Nous pensons que l’augmentation des revenus des services Apple Car pourrait potentiellement éclipser l’activité automobile elle-même (prix unitaire x). »

Morgan Stanley s’attend à ce qu’Apple représente une concurrence importante et « formidable » pour Tesla, bien plus que les autres constructeurs automobiles. Sans surprise, les actions de Tesla ont chuté rapidement après l’annonce de l’engagement renouvelé d’Apple dans l’industrie automobile.

Enfin, les analystes affirment qu’Apple est idéalement positionnée pour faire avancer de nouvelles innovations en termes de gamme et de technologies renouvelables par rapport aux constructeurs automobiles classiques.

Ce qui se passera dans les prochaines années est impossible à prévoir aujourd’hui. Apple pourrait très bien ne pas fabriquer de voitures, également parce que Tim Cook a répété à plusieurs reprises que le projet Titan dédié au système de conduite autonome pourrait simplement être un moyen de sonder le marché, sans qu’Apple ne décide de le pénétrer à l’avenir.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est bonne blague. Sachant que créer une voiture n’est pas bien compliqué…que l’industrialisation est ce qui a de plus complexe, il font comment, Apple sans Usine ?

    « Oui mais gnagna ils ont de l’argent »…parce que Musk n’en avait pas peut-être ?

    Si vous voyez dans le journal un rachat d’un site de production, vous m’appelez. En attendant, une voiture apple, c’est du vaporware.

    Et même si il s’y mettent maintenant, ils ne pourront pas faire comme dans les puces (parce que bon, hein, Apple, c’est pas un fondeur. Ça fait le Kéké en conception mais la conception, c’est loin d’être le domaine le plus complexe. Si Intel ne s’intéressait qu’à la conception, ça fait quelques temps qu’ils auraient sortie des proc beaucoup plus puissant…mais ils sont aussi leur usine et quand on parle intégration vertical côté apple, ça me fait bien rire…)

    Non en automobile, tu créer ton indus ou tu fermes ta gueule !

Répondre à Faltran Annuler la réponse.