Facebook continue de critiquer Apple pour les nouvelles fonctionnalités ajoutées dans iOS 14 (mais pas encore activées) qui pourraient limiter les revenus publicitaires. En effet, les développeurs pourraient bientôt être obligés de demander l’autorisation de l’utilisateur pour un suivi anonyme entre les applications.

Facebook

David Fischer, directeur des revenus de Facebook, affirme que chaque entreprise qui fonde son activité sur la publicité est “attaquée” en raison des changements imposés par Apple :

« À l’heure actuelle, une partie du monde de la publicité est attaquée, car les outils sur lesquels les entrepreneurs et les entreprises comptent actuellement sont menacés par Apple. Pour moi, les changements proposés avec iOS 14 sont assez radicaux et nuiront le plus aux développeurs et aux petites et moyennes entreprises. »

Fischer a ajouté que le modèle d’Apple consiste à vendre du matériel de luxe à ceux qui en ont les moyens. Seulement, la publicité est ce qui rend les produits et services plus accessibles à tous, même à ceux qui gagnent moins :

« Je ne pense pas qu’Apple puisse imposer un modèle commercial autre que celui que nous jugeons très précieux, à savoir le modèle qui repose sur la publicité et qui permet de proposer des publicités personnalisées en échange de services gratuits. Les publicités personnalisées permettent également aux entreprises de démarrer une entreprise, de se développer et de prospérer. Nous défendrons ces entreprises à tout prix et je pense qu’il est vraiment important que tout le monde fasse de même. »

Rappelez-vous qu’iOS 14 permet aux utilisateurs de désactiver le suivi entre les applications. Les développeurs utilisent des trackers pour identifier de manière anonyme chaque utilisateur sur différentes applications et sites Web afin de pouvoir cibler des publicités en fonction de la façon dont l’utilisateur utilise son appareil. Même si l’option d’identifiant de suivi est laissée active, les applications tierces devront demander l’autorisation de surveiller et de collecter des données personnelles.

Apple a reporté l’obligation la mise en œuvre de cette nouvelle fonctionnalité dans les applications à 2021, après avoir écouté les commentaires des développeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom