TikTok a lancé un nouveau site Web pour partager les nouvelles de l’entreprise et, surtout, réfuter ce que l’on appelle la « désinformation » du gouvernement américain sur son service. Pendant ce temps, Oracle semble très intéressé par l’acquisition de l’unité américaine de la société.

TikTok

Quelques heures après le nouveau décret de Donald Trump donnant à ByteDance 90 jours pour vendre ou céder l’activité américaine de TikTok, la société a lancé ce nouveau site Web contenant des informations sur ses activités.

Avec ce site Web et le nouveau profil Twitter de TikTok, ByteDance espère fournir autant d’informations que possible « sur le fonctionnement de l’application et les données qu’elle stocke ».

« Avec la prolifération des rumeurs et de la désinformation sur TikTok à Washington et dans les médias, remettons les choses au clair. TikTok n’est pas disponible en Chine. Les données des utilisateurs américains sont stockées en Virginie avec une sauvegarde à Singapour et des contrôles stricts sur l’accès des employés. TikTok n’a jamais fourni de données sur les utilisateurs américains au gouvernement chinois, ni ne le ferait sur demande. Toute allégation contraire est sans fondement et manifestement fausse. »

Le site Web regorge de liens vers des sources d’information et des experts soutenant les principaux points que l’entreprise souhaite promouvoir : TikTok n’est pas une menace pour la cybersécurité américaine ; l’entreprise prend très au sérieux la désinformation sur sa plateforme ; la plateforme elle-même est une aubaine pour les libertés civiles.

Rappelons que l’administration Trump a commencé cette bataille en juillet sur des liens présumés entre l’application et le gouvernement chinois. Selon Trump, elle constitue une menace pour la sécurité nationale et, par conséquent, le service sera interdit dans les 90 jours si ByteDance ne vend pas l’unité américaine du service.

Outre Microsoft et Twitter, Oracle semble également intéressé par l’acquisition des opérations américaines de TikTok. Dans le détail, Oracle travaillerait avec un groupe de sociétés de capital-risque qui détiennent déjà des actions dans TikTok pour acquérir l’ensemble de l’unité américaine. Bien que CNBC ne précise pas quels investisseurs travaillent avec Oracle, un rapport du Financial Times indique que General Atlantic et Sequoia Capital font partie de ce groupe.

En fait, TikTok est une cible étrange pour Oracle, car la société concentre ses efforts sur les solutions commerciales. Cependant, l’application peut fournir des données client précieuses pour les différents produits marketing d’Oracle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom