Le constructeur d’affichage japonais Japan Display vient de réaliser son premier bénéfice trimestriel après plus de trois ans, notamment grâce à Apple.

Japan Display

Au cours du dernier trimestre, la société a réalisé un bénéfice net de 87,26 millions de dollars. Il s’agit d’un résultat énorme si on le compare à sa perte de près de 900 millions de dollars en 2019. La société était d’ailleurs proche de la faillite. La dernière fois que Japan Display a réalisé un bénéfice net, c’était au cours du trimestre d’octobre à décembre 2016. La société a connu une période très difficile depuis lors, mais Apple a prêté main forte.

Le plus gros problème de Japan Display était de ne pas avoir adopté la technologie OLED en temps. L’entreprise était restée ancrée aux “anciens” écrans LCD. Pour cette raison, elle avait également perdu de nombreuses commandes d’Apple, qui était entre-temps passé aux écrans OLED.

Le fabricant d’écrans doit encore des centaines de millions de dollars à Apple pour une usine construite il y a quatre ans. Pour aider l’entreprise en difficulté, Apple a accepté de ralentir le rythme des remboursements attendus et a même investi dans la même entreprise pour tenter d’augmenter sa liquidité. Heureusement, il y a également eu un investissement de 1 milliard de dollars du gestionnaire d’investissement japonais Ichigo Asset Management.

Récemment, suite à la relation étroite entre Apple et la société japonaise, JDI est devenu le seul fournisseur d’écrans LCD pour le nouvel iPhone SE 2020.

Bref, il semble que Japan Display soit enfin de retour. Mais il faudra maintenant voir s’il pourra continuer sur cette voie au cours des prochains trimestres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom