Le New York Times a annoncé ses adieux à la plate-forme Apple News, car le service « ne correspond pas à sa stratégie de création de relations directes avec les lecteurs payants ».

New York Times

Désormais, les articles du New York Times ne seront plus affichés dans l’application Apple News, étant donné que le journal a préféré se concentrer sur son site Web et son application. Le site d’information affirme qu’Apple a donné « peu en termes de relations directes avec les lecteurs » et « un mauvais contrôle sur l’entreprise ».

Dans un communiqué, un porte-parole d’Apple a déclaré que le New York Times n’avait fourni que quelques Apple News Stories par jour et que “Apple News” fournirait toujours aux lecteurs des informations fiables provenant de milliers d’autres éditeurs.

« Nous nous engageons également à soutenir un journalisme de qualité grâce à des modèles commerciaux éprouvés de publicité, d’abonnement et de commerce. »

Le New York Times, avec le Washington Post, avait été invité par Apple à rejoindre le service payant “Apple News+”, mais aucun de ces deux grands noms ne voulait y participer, ainsi que de nombreux autres grands sites d’information, bien qu’Apple puisse également compter des noms tels que le Wall Street Journal, le Los Angeles Times et Condé Nast.

Apple News‌+ n’était pas tentant car le NYT a déjà sa propre option d’abonnement en ligne réussie, grâce à plus de six millions d’abonnés. De plus, il semble également que la publicité dans le service standard Apple News ait “généré peu de revenus”. La sortie d’Apple News ne devrait pas avoir d’impact sur l’activité du NYT et la société continuera à travailler avec Apple sur les applications et les podcasts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom