Apple pourrait bientôt ouvrir ses plateformes à des applications tierces, c’est l’avis très optimiste du PDG de Spotify, Daniel Ek.

Spotify

Dans une interview avec Bloomberg, le PDG de Spotify a déclaré qu’Apple allait ouvrir ses plateformes :

« À long terme, nous nous attendons à ce qu’Apple soit de plus en plus ouverte. Elle va dans la bonne direction, mais nous avons encore beaucoup, beaucoup de mesures à prendre avant qu’Apple ne soit une plate-forme ouverte et équitable. »

Ces déclarations interviennent après que Spotify ait dénoncé Apple à la Commission européenne pour de prétendues pratiques anticoncurrentielles. Spotify a rencontré un problème particulier avec Apple, qui applique en fait une “taxe” de 30% uniquement sur certains achats sur l’App Store, appelant cette pratique “discriminatoire”. Apple ne facture que des frais pour les achats intégrés liés aux produits numériques, de sorte que les applications qui fournissent des biens et des services réels comme Uber sont exemptées. En outre, Apple interdit à Spotify et à d’autres développeurs de notifier aux utilisateurs qu’ils peuvent souscrire à un abonnement ou effectuer un achat en dehors de son application iOS et ne permet pas à Spotify de faire de la publicité pour ses clients dans l’application ou par e-mail. Apple estime que ces pratiques contourneraient son système d’achat intégré.

Bloomberg avait déjà confirmé qu’Apple envisageait d’autoriser les utilisateurs d’iPhone et d’iPad à définir des applications tierces comme paramètres par défaut. À ce jour, on ne sait pas si cette nouveauté s’étendra aux applications musicales. Apple serait également en mesure d’ajouter des services de musique tiers au HomePod.

Enfin, Ek a taclé Apple Music, affirmant que Spotify a deux fois plus d’abonnés et “trois fois plus d’engagement”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom