Japan Display a reçu l’argent nécessaire pour s’éviter la faillite annoncée ces derniers mois. Ichigo Asset Management a investi 926 millions de dollars qui aideront le fournisseur d’Apple à poursuivre la production d’affichage.

Japan Display

Depuis quelques mois, le sauvetage de Japan Display était en danger, à tel point qu’Apple a dû intervenir plusieurs fois avec des investissements ciblés. On peut dire aujourd’hui que les problèmes ont été définitivement résolus grâce à l’investissement de Ichigo Asset Management.

Le groupe Ichigo prend le contrôle effectif de JDI, devenant ainsi le premier actionnaire avec plus de 50% des actions. Ce renflouement affecte également Apple, car Japan Display produit les panneaux LCD de plusieurs iPhone. De plus, Apple est également le plus gros client de la société japonaise, avec 61% du chiffre d’affaires en 2019.

Actuellement, Japan Display produit les écrans LCD pour iPhone 11 et la production de panneaux OLED pour Apple Watch est sur le point de commencer, afin de soutenir LG dans la fourniture. Alors qu’Apple se prépare à n’utiliser que des écrans OLED pour ses iPhone, la situation chez Japan Display n’était pas la plus simple. À plusieurs reprises, il était question de mettre la clé sous la porte.

Le déclin de JDI est en partie dû à un accord conclu avec Apple pour construire une nouvelle usine de panneaux LCD en 2015, Apple finançant largement le projet de 1,5 milliard de dollars en échange d’un pourcentage des ventes des écrans. Depuis qu’Apple a lentement migré vers l’OLED, cela a réduit les commandes envoyées à Japan Display. De fait, la situation s’est très vite montrer plus difficile pour la société, notamment pour rembourser la dette d’Apple. Au cours des derniers mois, plusieurs groupes d’investisseurs ont entamé des négociations pour reprendre ou financer le Japan Display, mais aucun n’est parvenu à un accord.

Cependant, son activité principale concernant les écrans LCD a été fortement affectée par l’adoption croissante de la technologie OLED, à tel point que l’entreprise a investi dans la production de panneaux OLED, entraînant une perte de 2,3 milliards de dollars en 2018.

Désormais, JDI a maintenant la tête hors de l’eau, et ses affaires vont pouvoir prendre une nouvelle direction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom