Lors de la visite de Donald Trump à l’usine Apple à Austin, en compagnie du PDG de la société, Tim Cook, il ne s’agissait pas uniquement de Mac Pro, mais de la 5G. Dommage qu’Apple n’ait que peu ou rien à voir avec le développement de cette technologie.

Donald Trump

En marge de la réunion, qui a également été très critiquée par les médias américains car cela ressemblait plus à une campagne électorale en faveur de Trump qu’à une journée consacrée au Mac Pro “Made in USA”, le président des États-Unis a publié un tweet pour demander à Apple de « l’aider à développer la 5G aux Etats-Unis ».

La demande de Donald Trump a fait sourire tous les experts, non seulement pour la conclusion du message – « Ils ont tout, l’argent, la technologie, la vision et Cook » – mais surtout pour le fait qu’Apple n’a certainement pas les compétences requises pour aider le gouvernement à développer la 5G dans le pays.

Aux États-Unis, le réseau 5G est principalement géré par quatre sociétés : Verizon, AT&T, T-Mobile et Sprint. Ces quatre opérateurs sont responsables de l’installation de tours de réseaux cellulaires et de la couverture adéquate au niveau national. Il y a ensuite les appareils que les utilisateurs utilisent pour ces réseaux, et parmi ceux-ci, il pourrait aussi y avoir le nouvel iPhone en 2020. Apple travaille dans ce deuxième domaine et rien ne peut être fait pour aider Trump à développer les technologies 5G.

Tout au plus, et seulement dans quelques années, Apple développera sa propre puce 5G pour remplacer celle produite par Qualcomm. Seulement, les investissements ne seront jamais étendus à l’infrastructure réseau. À présent, Apple est tellement éloignée du processus de mise en réseau global qu’elle ne produit même pas ses propres modems.

Il existe d’autres sociétés de technologie, telles que Google et son service Fi MVNO, plus impliquées dans la technologie de mise en réseau. Mais même dans ce cas, Google loue des réseaux à des opérateurs existants, qui doivent encore décider quels standards de réseau utiliser et où lancer la couverture 5G dans un premier temps. Entre autres choses, Tim Cook lui-même a déclaré à plusieurs reprises dans le passé qu’Apple ne souhaitait pas entrer sur le marché des opérateurs, à la fois parce que cela nécessiterait des investissements énormes et parce que la société ne possédait pas les compétences et le savoir-faire appropriés.

Une fois de plus, la confusion de Trump sur la manière de construire un réseau 5G a fait sourire plusieurs experts. Cependant, selon le New York Times, le président Trump a remporté une importante victoire aujourd’hui : « il s’agissait d’un événement publicitaire et politique classique pour le président Trump, qui a répété à maintes reprises qu’Austin était une nouvelle usine ouverte grâce à sa politique en faveur des entreprises américaines. Dommage que l’usine ait été ouverte il y a de nombreuses années et ait déjà produit le Mac Pro 2013. Tim Cook ne l’a jamais corrigée ». Et encore : « Se montrer aux côtés de Trump dans une usine Apple et sur une photo fixe apporte un soutien implicite à Trump et à sa réélection. Ce n’était pas une promotion pour le Mac Pro ou son usine d’assemblage. C’était une promotion pour Trump. Cette vidéo montre que les politiques commerciales de Trump ont été bonnes pour Apple et que Tim Cook prend en charge Trump. Un moment bas dans la fière histoire d’Apple et un « moment tristement emblématique pour Tim Cook. J’espère que ça vaut le coup. »

Qu’en penses-tu?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom