Les iPhone 11 et 11 Pro sont déjà entre les mains des premiers clients, mais TSMC serait déjà prêt à démarrer la production de la prochaine puce iPhone.

TSMC - A14 Bionic

Selon un nouveau rapport, le fabricant de puces se prépare à la production en série de puces Apple de nouvelle génération à compter de mars 2020. Ces nouvelles puces devraient offrir davantage de puissance que l’actuel A13 Bionic, grâce au processus de fabrication 5 nm de TSMC.

Même s’il ne nomme pas explicitement Apple en tant que client, cela aurait beaucoup de sens. La puce A12 Bionic de 2018 a été la première puce au monde à utiliser un procédé de fabrication de 7 nanomètres. Bien que Huawei ait présenté son Kirin 980 en 7 nm, Apple avait déjà sorti son iPhone avec cette nouvelle puce.

Apple est passée cette année à l’A13 Bionic sur ses iPhone 11, bien que celles-ci reposent à nouveau sur le procédé 7 nm. Diminuer le nombre de nanomètres dans une conception de puce signifie pouvoir insérer davantage de transistors sur une puce, réduisant ainsi la taille de chacun. De plus, cela devrait aussi augmenter significativement les performances et l’autonomie de la batterie.

Le prochain modèle iPhone de 2020 se prépare à être une excellente mise à jour pour Apple. En fait, avec le processeur 5 nm, il devrait également être le premier iPhone prenant en charge la connectivité 5G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom