Instagram a décidé de faire un peu de ménage sur sa plateforme à commencer par bannir son partenaire publicitaire Hyp3r. Ce dernier suivait secrètement l’emplacement des utilisateurs, de sauvegarder des histoires, et plus encore.

Instagram : Hyp3r a été supprimé de la plateforme

Hyp3r est une jeune entreprise de marketing basée sur la localisation qui n’a pas manqué de recueillir une grande quantité d’informations sur les utilisateurs. Ceci a été possible à cause d’une « combinaison d’erreurs de configuration et d’une supervision laxiste de la part d’Instagram » pour créer « des profils détaillés des mouvements et des intérêts des personnes ».

Le rapport d’aujourd’hui explique qu’Hyp3r a utilisé quatre outils clés pour extraire les données des utilisateurs d’Instagram. Premièrement, elle utilisait une faille de sécurité Instagram qui lui permettait de « cibler des emplacements spécifiques » et de collecter tous les messages publiés à partir de ces emplacements. Deuxièmement, Hyp3r « sauvegardait systématiquement les stories d’Instagram publiques des utilisateurs », utilisant à nouveau ces données de localisation. Troisièmement, elle « récupérait les profils d’utilisateurs publics sur une large base, en collectant des informations telles que les bios des utilisateurs et les abonnés, qu’il combinait ensuite avec les autres informations de localisation ».

Enfin, Hyp3r a utilisé un logiciel de reconnaissance d’image sur les postes des utilisateurs pour analyser l’inclusion des images. Le résultat fut une base de données détaillant une pléthore d’informations sur les utilisateurs d’Instagram :

« Le résultat de l’information publique recueillie est une base de données sophistiquée sur les utilisateurs d’Instagram, leurs intérêts et leurs mouvements, qu’Hyp3r a ouvertement vanté aux clients comme l’un de ses principaux arguments de vente, en dépit du fait que les politiques d’Instagram étaient structurées de sorte qu’une telle chose ne soit pas possible. »

Instagram a alors déclaré que Hyp3r avait été supprimé de sa plateforme et apporté des modifications pour éviter que cette situation ne se reproduise :

« Les actions de HYP3R n’ont pas été sanctionnées et ont violé nos politiques. En conséquence, nous les avons supprimés de notre plateforme. Nous avons également apporté une modification de produit qui devrait permettre d’empêcher d’autres entreprises de supprimer les pages de lieux publics de cette manière », a déclaré un porte-parole dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom