UBS pense qu’Apple prépare actuellement le premier iPhone pliable et un iPad pliable avec lancement respectif en 2021 et 2020.

iPhone pliable - iPhone X Fold

CNBC explique que ce marché de niche est actuellement dominé par Samsung. La firme dispose de plusieurs brevets relatifs aux technologies d’affichage et d’appareils pliants. De fait, UBS s’attend à ce que « Samsung ouvre la voie à l’adoption d’appareils pliables en tant que fournisseur de smartphones ».

Si UBS suggère un lancement d’un iPad pliable en premier dès l’année prochaine, 2021 reste plus probable. L’iPhone pliable pourrait quant à lui aussi être dévoilé la même année.

Bien que les clients se disent prêts à payer un peu plus cher pour avoir de réelles nouveautés, les 2000 $ du Galaxy Fold de Samsung est considéré comme abusif. En clair, les clients n’iraient pas mettre autant d’argent sur un iPhone. Apple doit donc trouver un moyen de réduire les coûts tout en proposant un appareil complètement redessiné.

« Le prix reste l’obstacle majeur dans l’esprit de la plupart des consommateurs, alors que la prime moyenne adéquate par rapport aux smartphones classiques est comprise entre 400 à 500 dollars américains », ont écrit les analystes d’UBS dans une note aux investisseurs.

Concrètement, le marché des smartphones va devoir travailler pour réduire encore les coûts pour inverser la courbe des ventes en baisses.

Pour en revenir à Apple, il est certain que la firme va prendre son temps pour éviter les déboires de Samsung avec son Galaxy Fold. L’appareil a été repoussé de plusieurs mois à cause d’un problème lié à l’écran pliable.

Apple risque fort de sortir des iPhone et iPad pliables mais sans faire de tests ultra poussés. De plus, Cupertino détient de nombreux brevets liés à des appareils pliables.

En attendant l’iPhone pliable et l’iPad pliable, Apple va lancer la prochaine génération d’iPhone, l’iPhone 11 / iPhone XI, dès le mois prochain.

1 COMMENTAIRE

  1. Pur exemple de pre-marketing viral sous couvert d un sondage.Un resultat cense acrediter une augmentation de 400/500 USD alors que le marche dit clairement non a des tarifs delirants . Les ventes en berne en Chine, peu elevees en Inde , stagnantes dans le reste du monde et au total en fort recul ne representent que ce refus d avoir le sentiment d etre consideres comme des vaches a lait ou des cochons de payeurs pour des produits qui n evoluent que tres peu. Par ailleurs la question prix/qualite se conjugue avec d autres facteurs tels que les “ abonnements” qui deviennent une sorte de norme , le cout des reparations juge excessif et injustifie par le consomateur qui se rebiffe de plus en plus. Desormais un probleme de confiance s est installe a l egard d Apple et ce, dans tous les domaines ou a peu pres : probleme de la confidentialite reelle des donnees , arrogance des employes dans les Apple stores, impossibilite d utiliser un VPN dans les pays “sensibles” comme la Chine pour des raisons commerciales, pratique de discounts importants par des revendeurs tiers qui penalisent la revente d un appareil existant au lieu d appliquer un tarif accepte dans le reseau Apple . En bref le marketing du reve, superbe , oriente sur le premium et destine aux gogos est contredit par la realite : une societe qui suit le marche, qui ne prend aucun risque technologique mais qui vit encore bien sur un fond de commerce cree par quelques genies. Aujourdhui , il convient de faire cracher l argent du client . Nokia a ete comme cela en son temps. La prise de conscience a ete assez longue mais est arrivee brutalement. On connait la suite. Ce que le marche veut c est un mixte produit du type Faiphone/Purism/design type Appple/pliable taille depliee apple mini sans bordure/batterie tenant 2 a 3 jours/ leger/ rapide/durable / avec un systeme sans AUCUN espiongiciel et qui ferment leurs portes a toute intrusion. Un prix de 1500 usd et non euros sera alors peut etre accepte si toutes les fonctions d un ordinateur sont realisables a ce moment la, ce qui est loin d etre le cas aujourdhui. Le marche est mature, la vraie rupture sera donc l achat de raison et d utilite. Pas de reve donc , mais de la beaute, de l utilite, de la durabilite et de la fiabilite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom