Après celle entre les États-Unis et la Chine, la guerre commerciale entre la Corée du Sud et le Japon a également des répercussions indirectes sur Apple et sa chaîne d’approvisionnement.

écrans OLED iPhone XS

Depuis plusieurs jours, le Japon a imposé certaines restrictions aux entreprises technologiques sud-coréennes, notamment à certains grands fournisseurs d’Apple tels que Samsung et LG. Cette décision fait suite à une décision du tribunal coréen, qui a jugé que Nippon Steel devait payer le travail forcé imposé aux citoyens de la Corée du Sud pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans la pratique, ces restrictions obligent les exportateurs japonais à demander l’autorisation du gouvernement chaque fois qu’ils souhaitent expédier vers la Corée du Sud, ce qui peut prendre jusqu’à 90 jours et toucher certains fournisseurs d’Apple.

Plus précisément, des matières premières telles que le polyamide fluoré sont exportées du Japon. Elles sont utilisées dans les écrans pour smartphones produits par LG et Samsung. Il en va de même pour le fluorure d’hydrogène utilisé pour la gravure au silicium.

Pour éviter le risque de retard dans la livraison des écrans OLED pour les futures iPhone, Apple envisagerait alors la possibilité d’abandonner partiellement LG et Samsung, avant de passer par le fournisseur BOE.

Les dirigeants d’Apple auraient également rencontré des représentants de Samsung pour discuter de la situation. En plus des écrans, les mémoires flash DRAM et NAND utilisées par des millions d’appareils dans le monde sont également concernées.

BOE a beaucoup investi pour améliorer la production de écrans OLED et pourrait être la solution recherchée par Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom