Depuis plusieurs mois, Apple a changé de stratégie pour tenter de limiter encore plus les fuites d’informations sur des produits non officiels. Une bataille que la société Cupertino souhaite remporter, même si ce ne sera pas facile.

Fuites Apple

Il est vrai que depuis de nombres années, les fuites concernant les iPhone sont omniprésentes. Avant même les présentations officielles, d’innombrables photos, dessins industriels, détails techniques et bien plus encore, sont divulguées. Pourtant, le géant californien se donne du mal à garder au mieux ses secrets. Malgré tout, les fuites parviennent encore et toujours d’employés de fournisseurs chinois, probablement en échange d’argent.

Après le problème de l’iPhone 5c, lorsqu’un fournisseur Apple a volé des milliers de coques du périphérique avant de le présenter, la société Cupertino a redoublé d’efforts pour réduire le vol et les fuites.

Depuis lors, cela a été au tour des dessins industriels des futurs iPhone d’être dévoilés dans la presse spécialisée. Bien que cela gâche moins la surprise, Apple a tout de même décidé de changer de stratégie.

Une équipe dédiée à la gestion des fuites

Apple a en effet créé une équipe spéciale dont le siège social est à l’Apple Park. Cette équipe a pour tâche de gérer au plus vite toutes les menaces à la sécurité liées aux fuites et de trouver les meilleures solutions pour chaque situation. La société a recruté d’anciens militaires américains et d’anciens membres des services de renseignement chinois pour tenter de gagner cette bataille. Des audits hebdomadaires sont également effectués dans toutes les usines en Chine, afin d’identifier tout comportement suspect.

Les membres de l’équipe ont un accès illimité aux usines des fournisseurs Apple, même s’ils ont parfois rencontré une résistance. Samsung, par exemple, a refusé l’entrée à un responsable de la sécurité Apple dans l’usine où les écrans OLED sont produits, avec la justification que cette personne aurait pu voler des secrets industriels.

Les fournisseurs doivent également se conformer à une série de règles très strictes, telles que le maintien de tous les composants dans des conteneurs sombres. De plus, les différentes pièces doivent être scellées avec des autocollants inviolables. Et chaque composant doit avoir un numéro unique permettant de remonter à l’équipe qui l’a travaillée. L’inventaire est aussi vérifié quotidiennement.

Pour les fichiers numériques tels que le rendu CAO, véritable talon d’Achille de toute cette histoire, Apple met en œuvre une série de solutions, telles que l’utilisation d’un réseau sécurisé et des fichiers avec des filigranes uniques. Il est interdit d’utiliser des services tiers tels que Dropbox. De plus, les fichiers ne peuvent pas être envoyés via des clients de messagerie normaux. Pour chaque perte, les fournisseurs doivent rembourser Apple et doivent payer une pénalité. L’exception est Foxconn, c’est le seul fournisseur a qui Apple ne puisse infliger une amende en cas de fuite.

Malgré tout, plusieurs fuites arrivent encore à passer entre les mailles du filet. Reste à voir si Apple sera un jour en mesure à bloquer toutes les fuites. Rien n’est moins sûr !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom