Alors que les premiers processeurs mobiles 5 nm seront disponibles en 2020, TMSC a annoncé aujourd’hui le début de ses travaux de recherche et développement pour la conception de puces de 2 nm susceptibles de révolutionner le matériel des futurs iPhone.

TSMC

TSMC est l’un des partenaires les plus importants d’Apple, étant donné qu’il traite depuis des années de la production de processeurs Ax fabriqués par la société Cupertino. La Taiwan Semiconductor Manufacturing Company figure parmi les plus importantes entreprises au monde en matière de réalisation de processeurs mobiles, grâce au développement de solutions de plus en plus avancées.

Les déclarations d’aujourd’hui montrent que, d’ici 2024, TSMC sera en mesure de construire les premiers processeurs mobiles 2 nanomètres. Il s’agit de la première entreprise à parler publiquement du début des travaux sur ce type de puce. Nous en sommes actuellement à une phase de recherche et développement, à tel point que la production en série n’est attendue que dans 5 ans, à temps pour un iPhone complètement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui.

TSMC estime que le processus 2 nm est vital pour son avenir, mais aucun détail supplémentaire n’a été révélé. Le département de recherche et développement de la société compte environ 7 000 employés.

Pour comprendre la portée de cette annonce, il suffit de penser que les puces à 5 nm prévues pour 2020 seront réduites de 45% et amélioreront les performances de 15% par rapport au modèle précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom