Le président Donald Trump a tenu promesse en augmentant les droits de douane de 10 à 25% sur divers produits importés de Chine. Pour le moment, les produits fabriqués par Apple ne sont pas touchés, mais cette “trêve” risque de ne pas durer longtemps.

Donald Trump : taxe importation Chine

Toutes les marchandises déjà soumises à un droit de douane de 10% subiront une nouvelle augmentation désormais de 25%. Donald Trump s’emploie également à appliquer ces droits à d’autres produits importés de Chine. Il est question d’une valeur proche de 325 milliards de dollars.

Ces nouveaux produits qui pourraient être inclus dans les prochaines semaines devraient également toucher Apple. La firme fabrique en effet la majorité de ses appareils en Chine grâce à des partenariats avec Foxconn et Pegatron.

Alors qu’on s’attendait à une trêve entre les États-Unis et la Chine, le gouvernement américain a accusé la Chine de ne pas respecter certains points essentiels de l’accord. D’où la décision d’augmenter les droits de douane de 25% et le nombre de produits concernés. La Chine a promis de prendre toutes les contre-mesures nécessaires pour se venger de cette décision.

Apple est au milieu. D’une part, elle a son siège en Californie, d’autre part, elle fabrique de nombreux produits en Chine. Sa stratégie pourrait consister à déplacer la production dans d’autres pays, tels que l’Inde et le Vietnam. Ce n’est pas un hasard si de nouvelles usines de production d’iPhone ont été ouvertes par Foxconn en Inde.

Il est clair que cette étape ne se produira pas à court terme et Apple risque réellement de devoir payer ces droits pour importer ses appareils en provenance de Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom