De récentes recherches Apple affirment que les personnes âgées utilisent les applications iPhone différemment des personnes plus jeunes. De plus, leurs habitudes peuvent prévoir le vieillissement futur de leur cerveau.

Personnes âgées avec un iPhone

L’étude, intitulée “L’utilisation des applications prédit la capacité cognitive chez les personnes âgées”, a été menée par cinq chercheurs travaillant pour Apple.

Apple a collecté des données sur les iPhone de 84 personnes âgées de 61 à 76 ans. L’âge moyen était de 66 ans, alors que 69% des participants étaient des femmes.

« Nous avons constaté que les personnes âgées utilisaient moins d’applications, prenaient plus de temps à accomplir des tâches et envoyaient moins de messages », expliquent les chercheurs. « Nous utilisons les résultats des tests cognitifs de ces mêmes aînés pour montrer que jusqu’à 79% de ces différences peuvent être expliquées par le déclin cognitif et que nous pouvons prédire les performances des tests cognitifs avec l’utilisation d’un smartphone avec 83% des ROCAUC. Les personnes âgées qui sont cognitivement jeunes ont tendance à utiliser les iPhone comme les plus jeunes ». En bref, en fonction de votre utilisation du smartphone, vous pouvez savoir si le cerveau vieillit ou non.

Les chercheurs reconnaissent que l’échantillon de l’étude est faible. Toutefois, d’autres tests seront effectués à l’avenir pour confirmer ou non ces thèses. Il est rare qu’Apple publie des documents de ce type. Surtout quand on sait que ces études sont effectuées en permanence.

Entre autres choses, Apple a montré un intérêt croissant pour le marché des seniors. Elle a par exemple ajouter la détection des chutes sur l’Apple Watch Series 4.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom