Dans un récent brevet, Apple montre comment il lui serait possible résoudre l’un des problèmes liés aux écrans pliables.

Le brevet, qui n’est entre autres pas le premier de la maison Apple dédiée aux appareils de ce type, a été publié à l’un des moments les plus chauds concernant les smartphones pliables. Nous ne savons pas si Apple lancera un jour un iPhone de ce type, mais elle y réfléchit depuis un certain temps déjà, comme en témoigne le brevet d’aujourd’hui.

L’un des grands défis qui se posent lors de la conception d’un écran pliable consiste à éviter les dommages lorsque l’écran est plié et ouvert à plusieurs reprises. Dans le brevet, Apple souligne qu’il s’agit d’un problème, en particulier lorsque l’affichage est froid et donc moins souple, alors que le réchauffement de cette partie de l’affichage réduirait considérablement les risques.

Dans le brevet, Apple prédit que le périphérique intègre une charnière permettant de fléchir l’affichage autour d’un axe de flexion. Cet écran peut couvrir l’ensemble de l’axe de flexion, mais pour faciliter la flexion autour de l’axe de flexion sans risquer d’endommager l’écran, une partie de l’écran recouvrant l’axe peut être chauffée de manière sélective.

Un capteur de température intégré à l’appareil peut effectuer des mesures de température sur la partie de l’écran qui chevauche l’axe de pliage. L’appareil intègre également une série de capteurs permettant de comprendre le moment où l’utilisateur utilise l’appareil. De cette manière, le réchauffement de l’écran n’est activé que lorsque le capteur détecte que l’appareil a été pris entre vos mains ou est en cours d’utilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom