La monétisation sur Apple News reste l’un des plus gros problèmes auxquels Apple est confrontée, à tel point que plusieurs éditeurs importants ont qualifié cette situation d’« atroce ».

Pour le moment, la plate-forme Apple News ne fournit aucun type de service d’abonnement, même si cette nouveauté pourrait bientôt arriver. La seule façon pour les éditeurs de gagner de l’argent sur Apple News aujourd’hui est la publicité, mais la situation ne semble pas s’améliorer, même s’il y a plus de trafic sur la plate-forme.

Par exemple, Slate gagne la même somme d’argent grâce à un seul article ayant été visualisé 50 000 fois sur son site que 6 millions de vues sur Apple News. Le problème semble affecter au moins sept autres grands éditeurs qui postent sur Apple News.

Par conséquent, par rapport aux promesses de l’année dernière, rien n’a changé et les revenus d’Apple News sont encore très bas comparés au trafic généré. Certains grands éditeurs ne peuvent même pas gagner 1 000 dollars par mois avec Apple News en raison de trois problèmes :

  • En premier lieu, l’attention que porte Apple à la confidentialité signifie qu’il n’est pas possible d’exploiter des formes de publicité plus rentables offrant des publicités ciblées aux utilisateurs.
  • Deuxièmement, Apple interdit l’utilisation de la publicité programmée, qui est devenue le système le plus utilisé, même par les grandes marques qui souhaitent investir en ligne. La programmation offre une vente automatisée de l’espace publicitaire, sans intervention humaine, mais son absence d’Apple News signifie que les éditeurs ne peuvent pas avoir accès à ces enchères en temps réel (dans la pratique, ces annonces qui sont vendues au plus haut offrant dans les enchères automatisées).
  • Enfin, le troisième gros problème est qu’Apple dispose de beaucoup d’espace non vendu, sachant qu’environ 80% de l’espace fourni par les éditeurs n’est pas couvert par la publicité.

Tout cela se traduit par des revenus bien inférieurs aux prévisions, ce qui rendrait presque inutile leur présence sur Apple News si ce n’était pour une question d’image. Il suffit de dire qu’avec un taux d’utilisation de 20% et des revenus moins élevés, les éditeurs gagnent beaucoup moins avec Apple News que le format AMP de Google ou les articles instantanés sur Facebook. Pour cette raison, de nombreux éditeurs ont déjà abandonné Apple News.

La seule bonne nouvelle est que tous les éditeurs ont constaté une augmentation du trafic sur Apple News ces derniers mois. De plus, de nouveaux revenus pourraient provenir de la répartition des revenus provenant des abonnements à venir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom