Le dernier rapport sur l’utilisation des minéraux publié par Apple révèle que l’entreprise a stoppé toutes relations avec cinq fonderies qui ne respectaient pas les normes des droits de l’homme requises par la firme.

Apple informe également que les 253 entreprises restantes qui fournissent l’approvisionnement en minéraux nécessaires à la réalisation des composants utilisés dans ses produits ont satisfait les exigences requises. Les contrôles ont été effectués par un audit tiers.

Parmi les principales revendications d’Apple, il y en a une qui interdit l’approvisionnement en minerais par les raffineries gérées par des personnes impliquées dans des conflits armés. De nombreux minéraux sont en fait extraits dans des pays africains où la situation sociopolitique n’est pas la plus simple.

Apple explique la chose suivante :

« Apple est profondément attachée à la défense des droits de l’homme également au sein de son réseau mondial de fournisseurs qui gèrent la production de périphériques de communication et multimédias, d’ordinateurs personnels et d’accessoires connexes. Apple veille à préserver le bien-être des personnes impliquées dans la chaîne d’approvisionnement et à protéger les lieux où les matériaux sont achetés. »

Dans la pratique, Apple s’engage à faire respecter non seulement les normes de base imposées par la communauté internationale, mais exige également des garanties supplémentaires de la part de ses fournisseurs. La société applique un code de conduite des fournisseurs strict qui s’applique à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement et oblige les entreprises intéressées à s’engager à respecter les droits de l’homme et l’environnement et à ne pas promouvoir des conflits ou des crises sociales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom