Tim Cook, avec Jeff Bezos (PDG d’Amazon), Sundar Pichai (PDG de Google), Jack Dorsey (PDG de Twitter), Mark Zuckerberg de Facebook et d’autres PDG de premier plan ont signé une lettre exhortant le Congrès américain à adopter une loi bipartite qui permet à plus de 700 000 immigrants de travailler et de vivre légalement dans le pays.

La lettre sera également publiée dans le New York Times, avec une page entière achetée par les signataires. L’objet de ce document sont les “Dreamers”, c’est-à-dire les enfants d’immigrants nés aux États-Unis et qui ont acquis le droit de vivre légalement dans le pays grâce à une règle souhaitée par le gouvernement Obama. Trump, au contraire, veut abroger cette loi qui, en réalité, ferait de ces 700 000 “Dreamers” de véritables clandestins.

Outre les problèmes éthiques, politiques et sociaux, la règle Trump mettrait également les sociétés américaines en difficulté, car nombre de ces “Dreamers” jouent depuis des années avec des rôles importants.

La lettre explique que la très grande majorité des américains de tous les milieux politiques sont d’accord pour dire que ces personnes devraient être protégées du risque d’expulsion, car la plupart d’entre elles sont nées et ont vécu aux États-Unis depuis leur naissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom