Selon un rapport de Bloomberg, Matthias Sauer, directeur de l’architecture des systèmes cellulaires d’Apple, a déclaré que la société recherchait des modems 4G auprès d’un certain nombre de sociétés différentes ainsi que de Qualcomm. Cependant, aucune n’a été en mesure de fournir des modems 4G prêts pour le marché.

La nouvelle est un ajout supplémentaire à ce long processus, car selon Apple, le monopole de Qualcomm sur le marché a contraint les fabricants de smartphones de payer des prix fixes et gonflés sur les redevances de licence, sur lesquelles ils n’avaient aucun droit.

Récemment, outre les divers problèmes entre les deux sociétés, il a été découvert que le directeur des opérations d’Apple, Jeff Williams, avait essayé d’utiliser des puces Qualcomm sur les récents iPhone XS, XS Max et XR. Toutefois, le fabricant de puces a refusé de faire des affaires avec Apple, annonçant quelques jours plus tard que l’iPhone « n’aurait pas existé » sans eux.

S’agissant du témoignage de Sauer, le responsable a également expliqué comment Apple avait déjà sollicité les services d’Ericsson, Broadcom et Intel dès 2012, mais personne ne pouvait respecter les spécifications souhaitées par Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom