Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), qui fabrique les puces Apple, fait actuellement face à un vol des secrets à la société de la part d’un de ses employés lequel voulait les revendre en Chine.

L’espionnage industriel est un phénomène difficile à maîtriser surtout quand cela provient de l’intérieur. Nombreuses sont les sociétés à devoir redoubler d’efforts pour garder leurs secrets au chaud, mais c’est très loin d’être simple. Bien que TSMC soit une énorme entreprise et sécurisée, elle a été victime d’un vol de ses plans industriels opéré par un certain monsieur Chou.

Chou a cru bon de copier des documents confidentiels concernant les processus de gravure en 16nm et 10nm de TSMC et des installations connexes, puis de démissionner pour occuper un nouvel emploi chez Shanghai Huali Microelectronics. Depuis, il a été inculpé pour abus de confiance lors de son passage dans le bureau du procureur du district de Hsinchu à Taiwan.

Pour l’heure, TSMC a pris la décision de ne faire aucun commentaire public, tant que l’affaire n’est pas entrée dans le processus judiciaire.

En 2015, une autre ex-employée de TSMC avait été poursuivie en justice par l’entreprise après avoir divulgué certains de ses secrets de R&D à Samsung, lui permettant ainsi de rattraper son retard dans la fabrication de puces. Le tribunal de Taiwan avait statué en faveur de TSMC.

Plus tôt cette année, un ancien employé d’Apple avait volé les secrets industriels du Project Titan avant de tenter de s’enfuir avec eux pour rejoindre une entreprise en Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom