Afin de rassurer tous les utilisateurs, Apple a déclaré à Reuters que le piratage de ses serveurs n’ont pas permis de voler leurs données.

Cette déclaration fait suite à l’intrusion dans les serveurs du géant californien par un jeune australien de 16 ans qui avait réussi à télécharger pas moins de 90 Go de données sensibles. Depuis, le FBI s’est chargé de le mettre en cellule en attendant son procès le mois prochain.

Apple n’a pas donné de détails sur les données volées, ce qui laisse les utilisateurs encore dubitatifs, mais explique« Nous voulons assurer à tous nos clients qu’à aucun moment leurs données personnelles n’ont été compromises durant l’incident. »

Rappelons que les autorités ont saisi deux ordinateurs, un téléphone et un disque dur, soit le matériel qu’utilisait le jeune pirate et grâce auquel Apple a pu le tracé avec son adresse IP et le numéro de série d’un Mac.

Aujourd’hui, son sort est entre les mains de la justice, lui qui voulait juste se faire remarquer par Apple en vue d’une future embauche…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom