Le système de conduite autonome d’Apple s’adaptera aux passagers

 

La technologie de conduite autonome sur laquelle travaille Apple pourrait radicalement changer la façon dont les voitures voyagent, grâce à une série de technologies qui surveillent les passagers et modifient le style de conduite de manière interactive.

Nous en savons encore peu sur le projet Titan, le projet Apple qui devrait mettre au point dans quelques années un système de conduite autonome à intégrer dans des voitures tierces et, peut-être, dans une voiture créée directement par l’entreprise.

Un nouveau brevet publié aujourd’hui nous offre quelques indications possibles sur cette technologie.

Le système mis en place par Apple pourrait potentiellement modifier la façon dont le guide est géré en fonction des réactions de ses passagers, en utilisant des capteurs de surveillance pour analyser les occupants du véhicule et déterminer un style de conduite adapté à la situation, réduisant la possible panique des passagers.

Un capteur situé à l’avant du véhicule est capable de surveiller tout ou en partie les personnes dans la voiture et de les identifier.

Pendant la conduite, les capteurs peuvent être utilisés pour déterminer les mouvements oculaires, la posture corporelle, les gestes, la dilatation pupillaire, le clignement des yeux, la température corporelle, la position de la tête et d’autres facteurs corporels. Ces données, ainsi que les expériences antérieures des passagers déjà surveillées dans le passé et reconnues par le système, permettent de créer un profil pour chaque occupant de la voiture, afin de réguler un profil de confort particulier.

Un profil de confort détermine la façon dont le véhicule est conduit, en modifiant une variété de paramètres afin que la voiture se déplace avec un maximum de confort pour l’utilisateur. Ces paramètres de contrôle de conduite peuvent inclure un réglage d’accélération en ligne droite, une vitesse de virage, la vitesse à laquelle la voiture peut changer de voie, la rigidité de la suspension, l’activation ou la désactivation du contrôle de traction, et d’autres éléments qui déterminent la façon dont le véhicule se déplace.

Comme le système continue à recevoir des données en temps réel, le profil de confort change automatiquement si le statut des passagers change. Par exemple, s’il détecte un niveau de stress plus élevé sur un passager lors d’un virage rapide, il peut évoluer vers un profil de confort différent, de plus en plus lent, dans le but de réduire ce stress.

 
  • 21403 Posts
  • 8371 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.