La Californie approuve également le « droit à la réparation »

 

L’État de Californie va signer la loi sur le droit à la réparation, ce qui obligera les fabricants de dispositifs technologiques à fournir toutes les informations pour faire les réparations soi-même.

La loi obligera également les fabricants de smartphones, y compris Apple, à fournir publiquement des composants essentiels tels que des manuels de réparation et des pièces de rechange. Les promoteurs de cette loi prétendent que cette règle permettra aux particuliers et aux petites entreprises de réparer leurs appareils, tout économisant de l’argent et en réduisant l’impact environnemental.

iFixIt s'est aussi chargé du démontage de l'iPhone X

La proposition deviendra bientôt une loi dans les états d’Hawaï et de l’Illinois, l’Iowa, le Kansas, le Massachusetts, le Minnesota, le Missouri, la Caroline du Nord, Nebraska, New Hampshire, New Jersey, New York, Oklahoma, Tennessee, Virginie, Vermont et Washington. Et désormais en Californie, où Apple opère.

Apple et d’autres entreprises qui travaillent dans l’électronique grand public se sont toujours opposées à cette loi, car ils prétendent que les réparations doivent être effectuées uniquement par des techniciens qualifiés et autorisés. Par exemple, de nombreux téléphones modernes sont résistants à l’eau, mais si un smartphone est réparé par le consommateur, cela pourrait signifier que les fabricants abandonnent l’idée de cette fonctionnalité, car l’étanchéité nécessite un joint spécial collé dans le smartphone.

D’un autre côté, le droit à la réparation pourrait faciliter les centres de service non autorisés, en particulier en aidant les clients qui se trouvent à plusieurs heures de l’Apple Store le plus proche.

 
  • 21892 Posts
  • 8485 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.