La marque chinoise Xiaomi, connue pour avoir créé son entreprise en copiant les produits Apple, vient d’essuyer un échec face à Apple. En 2014, Xiaomi a déposé une demande de marque européenne, avant qu’Apple ne dépose une plainte officielle auprès de l’EUIPO.

Xiaomi a en effet demandé la protection d’une marque sous le nom Mi Pad, pour sa tablette qui n’est pas sans rappeler le design de l’iPad. Suite à la plainte d’Apple, l’affaire a été portée jusqu’au tribunal lequel a enfin rendu son verdict. Le deuxième tribunal de l’Union européenne a jugé que Mi Pad ne devait pas être enregistré en tant que marque parce que les consommateurs étaient susceptibles d’être troublés par la similitude des signes.

« La dissemblance entre les signes en conflit, résultant de la présence de la lettre additionnelle « M » au début de « Mi Pad », ne suffit pas à compenser le degré élevé de similitude visuelle et phonétique entre les deux signes », a expliqué la Cour dans une déclaration.

Bien que la nouvelle soit bonne, il s’agit d’une victoire partielle car elle n’interdit pas à Xiaomi de continuer à utiliser le nom en Europe ou ailleurs. Le fabricant chinois ne peut simplement pas enregistrer le nom « Mi Pad » en tant que marque européenne. Ironiquement, une société tierce pourrait utiliser ce nom en tant que marque en Europe pour un produit n’ayant aucun rapport avec une tablette.

Toutefois, Xiaomi a la possibilité de faire appel auprès de la Cour de justice de l’Union européenne…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom