Qualcomm accuse à nouveau Apple d’avoir violé 5 brevets !

 

La bataille entre Qualcomm et Apple est loin d’être terminée ! Encore hier, la firme de Cupertino a formellement accusé Qualcomm d’avoir enfreint certains de ses brevets – aujourd’hui elle contre-attaque avec une nouvelle plainte déposée contre Apple.

Qualcomm accuse Apple d’avoir violé cinq brevets couvrant les technologies d’émetteur-récepteur liées à la radiofréquence, l’efficacité énergétique dans les CPU mobiles, la gestion de l’alimentation mobile et l’amélioration de l’image à l’aide de données basées sur la profondeur. En particulier, ces brevets seraient utilisés par Apple sur les iPhone 7, iPhone 8 et iPhone X. De fait, Qualcomm exige une action en justice pour ces violations et demande également une injonction contre les dispositifs incriminés.

Cette bataille juridique a commencé suite à une première plainte d’Apple, affirmant que Qualcomm avait revendiqué des brevets pour lesquels elle n’avait aucun droit, et a demandé jusqu’à 1 milliard de dollars pour sécuriser la fourniture des modems.

Au total, Qualcomm aurait extorquerait 1 milliard de dollars à Apple, ce que la société exige maintenant dans sa plainte déposée ces derniers mois. Apple accuse également Qualcomm d’augmenter illégalement ses prix par rapport à la concurrence, en jouant sur la contrevérité – selon Apple – à propos de ces redevances. En pratique, les avocats d’Apple estiment que Qualcomm a usé de son « pouvoir de monopole » pour ne pas tenir compte des obligations de FRAND (celles qui obligent certains des brevets considérés comme standards de l’industrie à être justes, raisonnables et non discriminatoires). et demander de redevances beaucoup plus élevées. De son côté, Qualcomm nie ces allégations et parle de la volonté de la société Cupertino d’avoir des coûts de licence inférieurs.

 
  • 21951 Posts
  • 8490 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.