Selon un nouveau rapport, les smartphones Android collectent et transmettent à Google les données de localisation de l’utilisateur, sans autorisation, et même lorsque les services de localisation sont désactivés.

En pratique, la découverte de Quartz démontre que Google utilise une méthode pour localiser l’emplacement de l’utilisateur même lorsque les services de localisation sont inactifs. Les données peuvent être collectées même si une carte SIM n’est pas insérée dans le téléphone et si l’utilisateur n’utilise aucune application.

Dès que votre téléphone se connecte à Internet, les données de localisation sont envoyées à Google. Les périphériques qui ont été restaurés aux paramètres d’usine et les services de localisation désactivés envoient ces données sans autorisation. Les données sont collectées depuis les smartphones Android via des réseaux Wi-Fi dès lors qu’il n’y a pas de carte SIM.

Apparemment, cette méthode est en vigueur depuis au moins 11 mois, mais il semble maintenant que Google va changer de type de gestion. La même société a confirmé cette pratique de localisation, en expliquant que les téléphones Android recueillent les adresses des antennes de téléphonie cellulaire pour gérer les notifications push et les messages.

Google s’assure que ces données n’ont jamais été utilisées à des fins publicitaires ou stockées sur les serveurs de l’entreprise. De plus, cette pratique sera bientôt suspendue et remplacée par une procédure différente pour mieux gérer les messages push et les notifications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom