Déjà cet après-midi, nous apprenions qu’Apple allait diviser par deux la production d’iPhone 8 / 8 Plus, en raison d’une faible demande.

Maintenant, c’est au tour de l’opérateur canadien Rogers de venir confirmer que les ventes sont effectivement pas celles auxquelles il s’attendait. Lors de l’annonce des résultats financiers du Q3, Joe Natale, Président et CEO de Rogers, a souligné ce fait arguant que « ce que nous voyons est en quelque sorte … un appétit anémique pour l’iPhone 8. Les clients sont intéressés par les fonctionnalités premium incluses dans l’iPhone X. » Toutefois, il a ajouté que « les perspectives de cet appareil ne sont pas claires en raison de son prix plus élevé et de ses contraintes d’approvisionnement. »

Si plusieurs sources confirment que les ventes d’iPhone 8 et 8 Plus souffrent, c’est que la vérité n’est pas très loin. Et ce ne serait alors pas sans raison qu’Apple ait délibérément fait le choix de réduire de 50% la production dès le mois prochain.

Entre l’iPhone 8 et l’iPhone 7, les nouveautés du premier sont bien trop minces pour pousser les propriétaires du second à l’achat. Esthétiquement, les deux n’ont rien à envier à l’autre, sauf peut-être le verre au dos pour la charge sans fil, le nouveau processeur A11 Bionic, et les améliorations apportées à la partie photo. Mais tout ça sera dans l’iPhone X, en plus de l’écran OLED bord à bord de 5,8 pouces, la reconnaissance faciale, ou encore les fonctions liées à la réalité augmentée.

Concrètement, l’iPhone X reste le meilleur choix si l’on vient de l’iPhone 7/7 Plus. Quant à l’iPhone 8/8 Plus, il peut attirer les utilisateurs d’iPhone plus anciens, et encore ils peuvent se contenter de l’iPhone 7 qui offre d’excellentes performances, dont les prix sont maintenant plus abordables comparés à ceux des iPhone 8.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom