Toshiba attend encore et toujours la meilleure offre de rachat pour sa division de puces NAND. Reuters rapporte aujourd’hui que la société d’investissement américaine Bain Capital mène actuellement une offre dont Apple ferait partie en tant que partenaire.

Pour rappel, d’autres sociétés comme Foxconn et Western Digital sont également intéressées par les puces de Toshiba. Seul problème le gouvernement japonais ne voulait pas céder à la concurrence chinoise les secrets industriels d’une entreprise locale comme Toshiba. Il semblait que l’affaire avait pris fin en faveur de Western Digital, mais il apparaît aujourd’hui que ce ne soit pas le cas, d’où le retour d’Apple.

Bain Capital négocierait en ce moment même avec Apple à ses côtés et une offre déjà soumise à Toshiba qui s’élèverait à environ 18 milliards de dollars.

Si Toshiba accepte cette offre, cela signifierait qu’Apple pourrait bientôt avoir un contrôle direct sur la production des mémoires NAND, tout en économisant beaucoup d’argent et de temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom