Apple, Google et Microsoft se sont associées à d’autres grandes entreprises pour soutenir la réforme d’Obama pour lutter contre le changement climatique et protéger l’environnement, après que l’administration Trump ait déclaré qu’elle annulerait la plupart de ces contraintes.

Donald Trump, désormais aux commandes des États-Unis en tant que président, a signé un décret qui annule effectivement un grand nombre des contraintes souhaitées par l’administration Obama pour lutter contre le changement climatique et protéger l’environnement aux États-Unis.

Apple s'oppose à Trump pour sa décision sur l'environnement et les émissions de carbone

Dans le détail, ces contraintes limitent la pollution provenant des centrales, dans le but de réduire les 32% des émissions de carbone d’ici 2030. Apple a donc décidé de monter au front contre Trump à ce sujet :

« Nous croyons que les politiques fortes de l’énergie et de l’environnement peuvent favoriser le développement des énergies renouvelables à travers le pays, et faire face à la grave menace du changement climatique tout en ne limitant pas la compétitivité de l’industrie et de l’innovation américaine. »

Les entreprises ont confirmé leur engagement à vouloir utiliser les énergies renouvelables pour leurs usines et bureaux à travers le pays. Apple s’est engagée déjà depuis longtemps dans ce sens, et a encore été récemment récompensée par Greenpeace pour ses efforts en l’honorant comme la société technologique la plus respectueuse de l’environnement du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom