Après s’être opposée au FBI dans l’affaire de San Bernardino, la firme de Cupertino répond une nouvelle fois par la négative à une nouvelle demande d’accès à un iPhone 5s appartenant à un trafiquant de drogue. Tout d’abord, Apple explique que le gouvernement n’a pas été en mesure de prouver qu’il avait utilisé toutes les méthodes nécessaires pour récupérer les données de cet iPhone 5s.

De fait, Apple ne compte pas apporter son aide dans cette affaire tant que « tous les moyens alternatifs » n’auront pas été exploités.

liphone-5s-dun-dealer-coeur-dune-bataille-entre-apple-fbi

Même si Apple a la possibilité technique pour entrer dans cet iPhone, puisqu’il tourne sous iOS 7 et n’est donc pas chiffré, le FBI a déclaré que sa méthode utilisée pour l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino ne fonctionnait pas dans cette nouvelle affaire.

On constate qu’Apple ne compte pas lâcher le morceau. Tim Cook a toujours dit haut et fort qu’aucune porte dérobée ne serait ajoutée à son firmware. Apple tient à garder ses utilisateurs et leurs données privées en toute sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom