Test d’Evoland, un bel hommage aux jeux vidéos

 

Le jeu vidéo a énormément évolué depuis la création des premiers jeux: de nombreuses machines fabriquées exclusivement pour les faire tourner ont vu le jour, tout comme de nombreux titres totalement différents, destinés à toutes sortes de public, petits ou grands. Evoland est un jeu du studio français Shiro games qui a comme particularité de rendre hommage à cet art tout au long de son déroulement. Le jeu a été plutôt bien accueilli sur PC, c’est donc avec plaisir que nous le retrouvons quelques mois plus tard sur l’App Store où il y est sorti le jeudi 2 février pour le prix de 4,99€.

Voyons ensemble si cet hommage vidéoludique est réussi ou non…

test-evoland_1

L’histoire

Evoland nous plonge dans un royaume inspiré par des jeux tels que Zelda ou Final Fantasy. Notre but va être de sauver un monde menacé par un mystérieux personnage portant le doux nom de Zephyros. Pour cela, nous serons assisté par un jeune fille rencontrée près des cavernes de cristal ainsi que par quelques PNJ ici et là. Ce scénario semble dépourvu d’une réelle originalité, mais ce choix semble être voulu de la part des développeurs, il reprend une trame récurrente des RPGs qui n’innovent que rarement dans les histoires qu’ils nous racontent. Un soupçon de nouveautés de ce coté aurait tout de même été préférable, même si ce choix, comme dit précédemment, est tout à fait compréhensible. Un très gros plus du jeu réside dans son humour, et notamment dans les “succès” que l’on débloque et qui sont drôles, ou se rapportent à certains jeux ayants marqué l’histoire vidéoludique.

test-evoland_5

Le gameplay

Le gameplay du soft mélange plusieurs types de gameplay mais principalement des mécaniques de jeu tirées de RPGs et d’autres tirées de jeux d’aventure. On commence le jeu dans un niveau que l’on doit parcourir en tuant les monstres sur notre passage et en résolvant quelques énigmes (ce que l’on trouve principalement dans les jeux d’aventures), mais lorsque l’on arrive sur la carte du monde, le tout se change en gameplay de RPG avec des combats aléatoires, un gain d’expérience,… Il y a un certain endroit où Evoland nous propose un gameplay “à la Diablo” avec de nombreux monstres à tuer, des combos, et des objets à équiper. Un joystick virtuel permet de nous déplacer, un bouton situé en bas à droite permet d’attaquer, et les contrôles en mode RPG s’effectuent grâce à l’écran tactile. Le gros problème de ce jeu, c’est le manque de profondeur de ce gameplay. Le titre survole tous ces types de gameplay sans rentrer dans les détails. Pour ce qui est du RPG, on ne possède au final que deux sorts, très peu d’objets, et le niveau de notre personnage à la fin du jeu avoisine le niveau 10. En ce qui concerne le coté “aventure”, en plus de notre épée, nous ne possédons qu’un arc et quelques bombes; les ennemis qui se dressent sur notre chemin sont peu diversifiés. En plus de la quête principale, nous pouvons faire, dans un des villages, des parties de carte Double Twin, dans lesquelles on utilise les cartes précédemment collectionnées tout au long de l’aventure; c’est un bon moyen pour diversifier le jeu.

test-evoland_3

Les décors

Lorsque l’on lance une partie, on tombe sur un jeu en noir et blanc. Au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, de nouvelles options graphiques sont ajoutées: les couleurs, une carte en 3D, des décors HD,… Pour q’au final se trouve en face de nous un jeu aux graphismes de notre époque. Comme tous les éléments du jeu, les décors sont très inspirés de Zelda et de Final Fantasy, les zones sont malheureusement très peu diversifiées: toutes les ambiances tournent autour du thème de la foret.

test-evoland_4

Les musiques

Au tout début du jeu, il n’y a pas de musique. On se demande d’abord si le jeu bug ou si notre appareil à un problème, mais en avançant dans l’histoire, on se rend compte, qu’au même titre que les décors, l’ambiance sonore subi de nombreuses améliorations: ajout de bruitage, musique, … Et tant mieux puisque ce vide sonore du début est quelques peu déconcertant.

Le rapport qualité/prix

Au final, Evoland se trouve être un très bel hommage au jeux vidéo en général, de nombreux petits clin d’oeil, hommages et autres brins d’humour sont disséminés tout au long de l’histoire. La diversité de gameplay du jeu à tout de même un gros inconvénient: toutes les différentes manières de jouer ne sont que survolées et on ne peut jamais réellement rentrer dans le gameplay. Enfin, on regrettera la faible durée de vie du jeu qui, malgré la soixantaine d’étoiles et d’objets à collectionner, peine à atteindre les 7 heures. L’idée est donc originale et pleine de bonne volonté, mais le concept ne semble pas abouti; ce qui n’empêche pas que l’on passe un bon moment à y jouer. Evoland 2 à récemment été annoncé par ses développeurs, on espère qu’il reprendra toute l’originalité de cet opus tout en réparant les quelques défauts qui y sont présents, il semble en tout cas sur la bonne voix.

> Télécharger Evoland : 4,99€

test-evoland

 
  • 136 Posts
  • 0 Comments

Jeune parisien, fan de rap, music, de bons films, de jailbreak, de jeux indépendants et bien évidement de journalisme…et un peu de sport à mes heures perdues.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *