Une fillette de 12 ans a pu découvrir un cancer avant qu’il ne soit trop tard grâce aux notifications de fréquence cardiaque de l’Apple Watch.

imani miles cancer apple watch

Imani Miles, 12 ans, et sa mère Jessica Kitchen voient désormais l’Apple Watch comme plus qu’un simple accessoire technologique. Sa mère a déclaré que l’Apple Watch d’Imani avait soudainement commencé à signaler une fréquence cardiaque anormale. « C’était vraiment bizarre, car cela ne s’était jamais produit auparavant. Et ça a continué à le faire », a déclaré la mère.

Suite à des avertissements constants, Kitchen a alors décidé d’emmener sa fille à l’hôpital. Là, Imani a dû subir une intervention chirurgicale pour traiter une appendicite, mais l’histoire ne s’est pas arrêtée là.

Les médecins ont remarqué une tumeur à l’appendice, un événement rarement observé chez les enfants. Après un examen plus approfondi, il a été constaté que le cancer s’était déjà propagé à d’autres parties du corps d’Imani. Après quelques jours, la petite fille a dû subir une autre intervention chirurgicale pour retirer le cancer, mais heureusement tout s’est bien passé.

Kitchen a déclaré qu’il aurait probablement fallu beaucoup plus de temps avant d’emmener Imani à l’hôpital s’il n’y avait pas eu les alertes de l’Apple Watch. Si l’attente avait été plus longue, l’issue aurait même pu être fatale pour l’enfant. « Si elle n’avait pas eu cette montre, cela aurait pu être bien pire », a déclaré la mère.

Évidemment, les wearables seuls ne font pas de miracles, mais la combinaison des données partagées et de l’attention de l’utilisateur peut vraiment sauver des vies dans les cas les plus complexes.

Partager un commentaire