Vers des tablettes tactiles avec une mémoire flash allant jusqu’à 128 Go ?

 

Actualité microprocesseur et mémoire flash :

 Les progrès en matière d’innovation technologique sont en constante évolution. Dès la fin 2012, ce sont les mémoires flashs qui  pourraient connaître une révolution avec une gravure en 20 nm ainsi qu’en 15 nm, de quoi augmenter considérablement la quantité de la mémoire. C’est aussi un gain en termes d’économie d’énergie pour nos futures tablettes et smartphones.  Cela influera par conséquent sur les SSD et donc sur les disques durs dont les ventes ne cessent de décroître.

La fabrication d’une de ces puces se rapprochent des méthodes employées idem à celles des microprocesseurs et sont même plus simple à produire, permettant à ces mémoires de profiter, parfois en premières, des nouvelles avancés en matière de gravure. C’est donc en 2012 que nous pourrons voir des appareils possédant des mémoires flash gravées en 20 nm contre 25 aujourd’hui.

Les sociétés Intel et Micron viennent de dévoilées une nouvelle puce comportant 128 Gigabits (16 Go) gravée en 20 nm, ce qui laisse le champ libre à non plus 16 mais 128 Go si on y ajoute 8 de ces puces en parallèles. Sous peu, ce seront au tour des 64 Go à être commercialisés. Le concurrent direct reste Samsumg avec ces gravures en 19 nm qui promet des performances et une rapidité proche de ce que propose désormais Intel et son associé Micron. À noter tout de même que la firme coréenne possède 40 % des parts de marché.

 L’entreprise Hynix va encore plus loin en dévoilant une puce gravée en 15 nm ! Sous son nom de code “middle 1X-nm” on ne sait pas grand-chose de plus à son sujet à part que sa production de masse ne commencera que fin 2012 car il reste tout de même quelques petit soucis techniques.

En résumé, une fois ces puces commercialisées (fin 2012 – début 2013) sur nos appareils comme l’iPad 4 (eh oui on y pense déjà) ainsi que les futurs MacBook Air, avec une quantité de mémoire pouvant atteindre jusqu’à 128 Go, le débit pourra atteindre 400 Mo/s.

Du coté des microprocesseurs Intel à annoncé qu’il testait dans ses laboratoires, une technologie gravée en 14 nm, ce qui aura pour but de succéder aux processeurs Ivy bridge. C’est Pat Bliemer (directeur principal d’Intel en Europe du Nord) qui l’annonçait lors d’une interview accordée à Nordic Hardware. C’est une bonne nouvelle car cela prouve que le fondeur a réglé les problèmes rencontrés avec cette finesse de gravure. Toutefois comme les mémoires flashs, il ne faut pas s’attendre à une commercialisation dans un futur proche.

 [source/source]

 
  • 19118 Posts
  • 7882 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *